SUPERDEMOCRATIE - Le Sénat des Choses


Avec l’exposition SUPERDEMOCRATIE, trois institutions culturelles nouent un dialogue, en octobre prochain, avec le Sénat belge. BOZAR à Bruxelles, le BPS22 à Charleroi et le M HKA à Anvers ajoutent une dimension culturelle aux questionnements actuels du Sénat.

1.10.2017 - 31.10.2017

Marina Abramović & Ulay

Abramovic,%200001%20marina,%20ulay,%20anima%20mundi%20%28bankok%29,%201993
Anima Mundi (Bangkok), 1983
Photographie , 2 x (180 x 120 cm)

Anima Mundi est constituée de deux instants figés sur photo. Les deux 'actions' ont eu lieu en plein air à Bangkok et ont été photographiées en perspective plongeante. Sur la première photo, Ulay est en haut de l'escalier tandis que Marina le regarde d'en bas, à distance. Ils sont immobiles et se tendent les bras. Ils conservent cette position, sans être en mesure de se rejoindre. Avec leurs bras, qui forment un cercle ensemble, ils semblent vouloir étreindre l'âme du monde. Entre-temps, l'ombre d'Abramović monte l'escalier mais finalement, lui non plus ne parvient pas à atteindre Ulay. Sur la deuxième photo, ils se trouvent. Abramović est à présent en bas de l'escalier, sa robe rouge déployée autour d'elle. Ulay, tout de blanc vêtu, est immobile sur ses genoux. Tant les attitudes des artistes que l'utilisation des couleurs font inévitablement penser à une pièta (la Vierge Marie qui tient sur ses genoux sont fils descendu de la croix et qui pleure). Abramović est la vierge, le symbole féminin de la nature et de l'âme du monde, elle tient son fils sur ses genoux et il est tourné vers elle. Anima Mundi fait partie de la deuxième série de performances d'Abramović et Ulay, qui mettent à l'honneur des thèmes universels comme ici, par exemple, la relation entre un homme et une femme. Dans ce cas, il s'agit de performances figées : les artistes ne bougent sur aucun plan, ce qui rend les photos contemplatives mais également dramatiques.